0

Panier

Mise en avantPublication

« Avancer au large »

By mars 12, 2022 No Comments

« Avancer au large »

Depuis quelques semaines, la pandémie connaît un net recul et nous ne pouvons qu’en être satisfaits tant le fonctionnement de nos unités et la vie de nos associations en ont été parfois sévèrement affectés ces deux dernières années. Pour autant, cette nouvelle année a débuté de façon inquiétante aux yeux de tous ceux qui agissent pour le rétablissement ou la préservation de la paix, politiques, diplomates et soldats bien sûr.

La rude dégradation des relations entre le régime de Bamako et ses principaux soutiens internationaux, qui a notamment abouti à la regrettable expulsion de notre ambassadeur et à la fin des actions militaires française et européenne sur le sol malien, ne simplifie guère la marche vers la paix au Sahel. Quant à la situation aux confins ukrainiens, elle demeure très préoccupante. Même si les échanges entre les diverses parties prenantes ont été soutenus, la reconnaissance par Moscou de l’indépendance des régions séparatistes a considérablement crispé les relations internationales.

Aux premières loges de cette situation aussi évolutive que compliquée, nos armées doivent redoubler d’imagination et d’efforts pour honorer leurs missions opérationnelles et s’y préparer du mieux possible.
Cela étant, nous savons bien que leur action dans la résolution des crises s’inscrit dans des cadres plus larges où interviennent bien d’autres protagonistes. Politiques, militaires, diplomates et, de façon croissante, acteurs de la sphère économique et financière sont largement convergents. Ce n’est certes pas une nouveauté, mais nous sentons bien que le jeu des uns et des autres est aussi subtil que complexe et le voile qui le couvre bien difficile à lever pour interpréter les signaux et autres “gesticulations” qui parviennent au grand public.

Dans ce contexte sensible, saluons nos soldats qui ont conduit sur le sol malien des opérations dont ils peuvent être fiers et, au premier chef, ceux qui les ont accomplies au prix de leur vie ou de leur intégrité physique et morale. Avec leurs partenaires africains, européens et de l’ONU, ils ont, pour reprendre les mots de nos chefs d’état-major, tissé des liens de confiance et de respect mutuels dans la dureté des affrontements. Ils ont permis d’obtenir d’indiscutables succès, en particulier ceux remportés ces dernières semaines par les unités de la 9e BIMa. Désormais, l’heure est à la réarticulation de notre dispositif, mission délicate qui sera notamment le fait des marsouins et bigors de la 6e BLB qui les ont relevés. Bonne chance à eux et à leurs camarades parachutistes d’infanterie de marine qui sont déployés plus à l’Est.

Cette prenante actualité ne doit cependant pas nous empêcher d’exprimer toute notre sympathie au colonel (er) Philippe François qui débute son huitième mois de détention à Tananarive. Alors que la justice malgache suit son cours, il n’est bien sûr pas question d’évoquer, sur le fond, les accusations qui ont été portées contre lui et encore moins le jugement qui a été rendu courant décembre.
À chacun de se faire une opinion par ce qu’en ont rapporté les médias ou d’après les informations reçues de contacts personnels.
Qu’il soit cependant permis de dire que notre grande famille mesure la rudesse des épreuves qu’il traverse et qu’elle lui conserve son affectueuse considération et ses sentiments les plus fraternels.
Également en pensées avec sa famille et ses amis, qui lui apportent un soutien précieux, elle ne manquera pas d’ajouter le sien et l’encourage à toujours garder espoir, comme nous tous, en des jours meilleurs.
Bon courage Mon colonel. Ce premier numéro de L’Ancre d’Or-Bazeilles de l’année vous est amicalement dédié, vous qui vous êtes tant dévoué aux armes de la France, à l’ancre de marine et à vos chers marsouins.

Excellente année des quatre cents ans des Troupes de marine,

“… et au nom de Dieu, vive la coloniale !”

Général de corps d’armée (2S) Philippe BONNET,
Président de la FNAOM-ACTDM

(Éditorial paru dans l’AOB N° 446 de mars – avril 2022)

Connexion

Connectez-vous pour accéder à l'AOB en ligne

Si vous vous connectez pour la première fois ou que vous avez perdu votre mot de passe, veuillez cliquer sur le bouton première connexion juste au dessus, puis suivez les instructions.

Cher client, chère cliente.
En raison du congrès annuel de la FNAOM, les expéditions de la boutique sont suspendues jusqu’au 30 mai.
Vous pouvez cependant commander.
En vous priant de nous excuser pour la gêne occasionnée.
Le bureau de la FNAOM