Je salue ceux d'entre vous qui mourront demain.....

  Quelques paroles du Commandant Posth, dont le bataillon doit demain s' élancer en première vague à l'assaut des tranchées ennemies, évoquent d'une façon saisissante l'esprit de sacrifice de ces batailles.

Au soir du 24 septembre, le Commandant Posth réunit son bataillon non loin des lieux où reposent déjà tant de ses anciens compagnons tombés dans les combats des mois précédents. En quelques mots, il dit à ses hommes ce que la Patrie attend d'eux, comment et pourquoi une fois de plus ils vont se battre, Puis un commandement bref.

Le Commandant Posth porte la main à son casque et d'une voix haute : " Je salue ceux d'entre vous qui mourront demain. "

Le lendemain, le Commandant Posth, première victime glorieuse, tombait frappé d'une balle

au front. 

Lire la suite

© www.troupesdemarine-ancredor.org